Ce que m’a appris 2020

Personne ne pourra le nier, 2020 a Ă©tĂ© une rude annĂ©e Ă  tout niveau et pour tout le monde. Pour ma part, cela a Ă©tĂ© l’une des pires de ma vie, mais elle m’a apportĂ© mon fils et ça a mis beaucoup de positivitĂ© dans ma vie et celle de mon entourage. J’ai retirĂ© beaucoup de leçons des Ă©preuves que j’ai eu Ă  traverser.

#1 – Je ne peux pas toujours tout contrĂŽler

« J’irai au bout de ma grossesse, pas besoin du congĂ© patho », « Je veux continuer Ă  travailler normalement », « On fera un shooting Ă  la plage » « On fera une super Gender Reveal » « Trop hĂąte de faire une biiiiig Baby Shower avec mes copines ».

Ces phrases, je les ai prononcĂ©es et rĂ©pĂ©tĂ©es dĂšs que j’ai su que j’Ă©tais enceinte. Certaines mĂȘme des annĂ©es avant ! Oui, mais voilĂ , la vie, le Covid-10 (on a commencĂ© en disant LE alors je continue Ă  dire LE ! Nah !), mais surtout, mon corps, en ont dĂ©cidĂ© autrement.

Pour la maniaque du Plan B, de l’imprĂ©vu mais contrĂŽlĂ©, de ce besoin de pouvoir gĂ©rer seule, sans aide de personne, cette annĂ©e 2020, et plus particuliĂšrement ma grossesse, a Ă©tĂ© catastrophique et psychologiquement trĂšs difficile. Mais ça m’apprend (je parle au prĂ©sent car c’est un long travail sur moi-mĂȘme) Ă  lĂącher prise, Ă  arrĂȘter de penser Ă  demain, Ă  faire des plans sur la comĂšte, et surtout, Ă  vivre dans un monde idĂ©al oĂč tout se passe bien.

#2 – Ça n’arrive pas que dans les films

Pas besoin de vous expliquer de quoi je parle je pense đŸ˜…đŸ˜«

#3 – Ça n’arrive pas qu’aux autres

Menace d’accouchement prĂ©maturĂ©. PrĂ©maturitĂ©. NĂ©onatalogie. Couveuse. Sonde. UnitĂ© Kangourou. MaternitĂ© de niveau 3. Ces mots rĂ©sonnent encore et toujours dans ma tĂȘte, et je ne mesurais pas l’impact de la prĂ©maturitĂ© sur la parentalitĂ©. On pense toujours que les drames n’arrivent qu’aux autres (je ne dis pas que ma situation a Ă©tĂ© dramatique, attention !), et puis finalement, la vie nous prouve que cela peut vous arriver aussi, et d’un seul coup on regarde moins son nombril.

#4 – Que je suis plus forte que je ne le pensais

Vivre une grossesse difficile tout en Ă©tant confinĂ©e Ă  300km de ses proches puis ĂȘtre enfermĂ©e quasiment 6 semaines Ă  l’hĂŽpital sans visite, j’ai cru que j’allais devenir dingue. Vraiment. La douleur des contractions. La peur de la pĂ©ridurale.Un bĂ©bĂ© opĂ©rĂ© le jour de ses deux mois. La peur de ne pas supporter la fatigue des nuits blanches. M’en occuper plus ou moins seule pendant quelques mois. Et puis finalement, on encaisse, et on se relĂšve de tout.

#5 – Que l’amour peut faire pardonner certaines choses

L’arrivĂ©e d’Hugo a apaisĂ© mon coeur de bien des maux.

#6 – Qu’on peut aimer inconditionnellement

Un tsunami d’amour, voilĂ  ce que je me suis pris en pleine tĂȘte le 24 juin 2020. Et effectivement, on ne le comprend que quand on le vit. J’imaginais ce que c’Ă©tait avant. J’en Ă©tais bien loin !

#7 – Qu’il faut se satisfaire des choses simples de la vie

Je crois que le Covid-19 nous aura donnĂ© une bonne leçon quant aux doux moments qu’on passait inconsciemment tout en se plaignant. Juste prendre nos proches dans les bras. Boire un verre en terrasse entre amis. Aller au cinĂ©ma. Manger au restaurant. Respirer sans masque.

En ce moment je suis vraiment nostalgique de cette vie « normale ». J’ai terriblement peur de ne plus jamais retrouver tous ces moments simples de la vie. Dites-moi que je ne suis pas la seule… ! â˜č

#8 – Que je dois me faire confiance

« Et si je ne l’entends pas pleurer la nuit ? » « Mais je ne comprendrai jamais quand il aura faim ou quand il voudra juste un cĂąlin !! » « Je ne supporterai pas la pĂ©ridurale » « Je ne vais pas savoir le changer ou lui donner le bain »

Encore des phrases rĂ©pĂ©tĂ©es depuis des annĂ©es. Et Ă  chaque fois les mĂȘmes rĂ©ponses : « fais-toi confiance », « tu sauras ce dont ton bĂ©bĂ© a besoin ». Et c’Ă©tait vrai. Je peux le dire : je suis Ă©patĂ©e de moi-mĂȘme, et je suis trĂšs fiĂšre de nous en tant que parents.

Une chose est sĂ»re : l’annĂ©e 2020 sera marquĂ©e Ă  tout jamais dans ma mĂ©moire. Elle a Ă©tĂ© aussi joyeuse qu’elle a Ă©tĂ© difficile, voire noire par moment. Mais j’en ressors grandie et plus forte que jamais.

Et vous, que vous a appris 2020 ?

2 réflexions sur “Ce que m’a appris 2020

  1. helloootoday dit :

    Hellooo, j’ai plutĂŽt bien vĂ©cu l’annĂ©e 2020 car j’Ă©tais en tĂ©lĂ©travail et ravi de profiter de mon fils en mĂȘme temps, et j’ai n’ai pas Ă©tĂ© touchĂ©e par le Covid. Je comprends que ça n’a pas du ĂȘtre facile pour toi, bravo pour avoir supportĂ© ces Ă©preuves.

    Aimé par 1 personne

Répondre à helloootoday Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s